En route vers l'Antarctique

22h00 d'avion , 20h d'escales, 10 heures de décalage horaire entre Paris, Hong Kong et Melbourne..ouf un bien long voyage mais nous sommes bien arrivés dans la ville Hobart au sud de la Tasmanie. Et dire que ce n'était que le début!

Nous avons eu l’occasion de nous balader dans Hobart le temps d'une journée en attendant que les quelques réparations techniques sur le bateau soient terminées. Une ville très agréable et en plus c'est l'été ici ! 

Dimanche 07 janvier à 7h pétante, c'était le signal du départ, l'Astrolabe quittait le port de Hobart. La ville s'éloignait tout doucement derrière nous, direction plein Sud pendant 5 jours.

Durant notre traversée l'océan nous aura réservé quelques petites surprises. Une belle houle aura fait tanguer le bateau pendant plus de 48h, à droite, à gauche, en avant et en arrière bref ...Nous avons perdu pendant cette période pratiquement les 3/4 des passagers dont le programme de la journée se résumait à couchette/toilettes. Et moi ?! A mon grand étonnement rien du tout (enfin c'était limite quand même 😊). Marcher, se doucher, manger, dormir dans ces conditions pas évident du tout mais l'Antarctique ça se mérite. Je ne saurais vous dire combien il y a eu d'assiettes cassées et de plats renversés. Ce nouveau bateau ne perdra donc pas la réputation de l'ancien Astrolabe que l'on surnommait "le gastrolabe".
L'océan s'est ensuite calmé. Les nuits sont devenues très courtes et l'on perd un peu la notion de temps.
Un soir, au 61eme parallèle Sud, j'ai vu mon premier iceberg. Un énorme iceberg à la dérive aussi gros que le bateau perdu au milieu de l'océan Austral. Un superbe moment que je n'oublierai pas.

Après quasiment 5 jours de mer , en plein brouillard, nous rentrons dans ce qu'on appelle le "pack" une zone de banquise lâche. Je crois que je suis resté à partir de ce moment là des heures sur les extérieurs du bateau à contempler ce spectacle grandiose. 
Nous apercevons déjà, nos premiers manchots Adélie, phoques, baleines et oiseaux. 

Le brouillard s'est ensuite dissipé. Le bateau se heurte cette fois ci à une belle banquise encore bien épaisse pour la saison (2m). Nous sommes bloqués à 8km à vol d'oiseau de la base de Dumont D'Urville, le bateau n'ira pas plus loin.
Le lendemain j'ai pris pour la toute première fois l'hélico. Ça n'aura pas duré très longtemps mais cette arrivée sur la base de cette façon c'est quand même grandiose. 

Ça y est, vendredi 12 janvier 2018, je fais mon premier pas à Dumont D'Urville!


Le nouvel Astrolabe, tout beau tout neuf.
La ville d'Hobart qui s'éloigne peu à peu.

Concentration, silence imposé!
Difficile de marcher droit !
My first iceberg, 61S 141E
L'Astrolabe rentre dans le pack.

D'énormes volumes de glace.
3 baleines !
Manchots Adélie


Si tu sautes, je saute !

Commentaires

Bodin Bleuenn a dit…
Ahhhhhhh tu nous fais rêver !!!
les icebergs, les manchots, les baleines....magnifiques photos !
Tout se passe bien sinon ? tu commences prendre tes marques?
Des bisous !
Romain Vérité a dit…
Coucou Bleuenn
Oui c'est splendide ici.
Mon rêve est vraiment comme je l'avais imaginé.
Les paysages sont si beaux et les lumières si..
Oui je suis dans la phase "installation" je prends mes marques comme tu dis!
Je suis bien occupé tous les jours mais ça devrait un peu se calmer ces prochaines semaines ;)
Bon carnaval !

Bises polaires